design research

plateforme de recherches en design graphique, éditorial, multiple…

← histoire·s

1914
Zang Tumb Tumb

Zang Tumb Tumb, Filippo Tommaso Marinetti, 1914.

22.05.2020

Dans la couverture de Zang Tumb Tumb (1914) ce qui peut nous intéresser est qu'elle transmet un sentiment assez fort de changement, ce n'est qu'en modifiant un peu l'emplacement du texte que nous avons le sentiment que ce qui est écrit, sans avoir à donner beaucoup d'informations, raconte une histoire par lui-même et provoque un certain mouvement... Cette couverture raconte l'histoire du siège des Bulgares contre les Turcs d'Andrinople dans la guerre des Balkans, dont Marinetti, son auteur et fondateur du futurisme, avait été témoin en tant que reporter de guerre. La simplicité du style futuriste me semble incroyable car avec très peu de moyens, ils sont capables de se retourner et de faire participer tout le monde sur scène quand il s'agit de raconter une histoire. Je me demande comment le monde réagirait à une proposition aussi risquée que celle-ci, je pense que peut-être aujourd'hui ce genre d'originalité est beaucoup plus apprécié pour le genre d'ouverture d'esprit que nous avons et peut-être qu'à l'époque cela donnait beaucoup à parler.

La deuxième image, "Words in Freedom",qui était une forme d'art poétique, également de Marinetti, montre jusqu'où l'esthétique futuriste peut arriver dans l'utilisation de la poésie sonore.

Des œuvres d'art présentant les mêmes caractéristiques que “Words in Freedom”, comme “Battle Weight + Smell” et “Technical Manifesto of Futurist Literature” ont atteint son apogée dans une période relativement courte, entre 1912 et 1919 où les écrivains de l'époque ne cherchaient pas à écrire de la poésie ordinaire, telle que nous l'avions toujours connue, ils n'utilisaient pas de mots mais des phonèmes qui ensemble formaient des mélodies allégoriques au thème de l'article, plus qu'un but esthétique est une façon de plonger le spectateur dans une expérience sensorielle, ce qui est intrigant, car comment une feuille de papier est capable de porter autant ?

La réponse à cela est le futurisme, comment cette tendance a pu transformer la chose la plus simple, comme un son, ou quelques lettres, en quelque chose de plus qu'un simple texte, et nous faire entrer dans un univers de sensations rien qu'en le regardant.

Marcela Tomassi

Travail réalisé dans le cadre du cours d’actualité d’histoire du livre, illustration et graphisme à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, 2020.