design research

plateforme de recherches en design graphique, éditorial, multiple…

histoire·s

XVe siècle
Flavius Josèphe dans son cabinet

«Flavius Josèphe dans son cabinet», Flavius Josèphe, «Les Antiquités judaïques», Bibliothèque Nationale de France, XVe siècle

26.05.2022

La lecture murmurée

La parole prononcée à haute voix a toujours été une partie essentielle de la lecture et de l'écriture. Par exemple, dans les scriptoriums, les enlumineurs travaillaient soit en dictée, soit en se lisant à voix haute le texte qu'ils recopiaient. En fait, on retrouve ce récit dans le prologue du manuscrit «Les Antiquités Judaïques», attribué à l’enlumineur brugeois Flavius Josèphe. L’image représente l'auteur à son bureau.

À première vue, l’atmosphère parait calme. La porte est fermée pour que personne ne puisse déranger le travail. Le dialogue avec le paysage se fait par une petite fenêtre, si bien que le regard s'oriente uniquement vers l'écriture. Cependant, dans le cabinet de l'enlumineur, l'ambiance est loin d'être calme ; on remarque que les personnages du cabinet discutent, et un autre personnage dicte au scribe (à gauche). Ce n'est pas exactement ce que l’on attendait pour un cabinet d’enluminure. L'encadrement de l’illustration est fait d’une bande orné en or, présentant des motifs végétaux qui reprennent les couleurs de l'image principale (bleu, rouge, blanc) et il y a aussi un rouleau avec la devise de la maison royale Gruuthuse : «Plus est en vous» (on dirait que ce rouleau est en dialogue avec les codex dans l’image principale).

Lire à haute voix avec quelqu'un d'autre dans la pièce impliquait une lecture partagée, délibérée ou non.

La lecture prononcée devient presque un acte solidaire dans la gravure «La bonne éducation» de Jean-Michel Moreau. Une jeune paysanne fait la lecture à ses parents. Fatiguée, attentive, elle lit : ses parents l’écoutent, admiratifs. La lumière inonde leurs visages, c’est l’image d’un jeune couple radieux devant son enfant.

La Bonne Education, Jean-Michel Moreau, Bibliothèque Nationale de France, 1767.

À différentes époques, la parole prononcée était une réalité de la lecture, qui parlait de l’intimité dans l'espace intérieur et du confort de partager une histoire avec quelqu’un.

Andronic Andreea

Travail réalisé dans le cadre du cours d’histoire du livre, illustration et graphisme à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, 2022.