design research

plateforme de recherches en design graphique, éditorial, multiple…

histoire·s

1937
Krazy Kat

Krazy Kat, George Herriman, 7 novembre 1937. Détail d'une page du dimanche dans laquelle Ignatz, déguisé en tableau, lance une brique à Krazy Kat qui l'interprète comme une expression d'amour.

27.05.2022

J’ai choisi de mettre en regard une illustration de « Krazy Kat » (1913-1944) avec une couverture de « Francis cherche l’amour » (1997).

Bien que ce soient des bandes dessinées qui ne datent pas de la même époque, elles se ressemblent beaucoup. Plusieurs choses me percutent quand je vois ces deux images l’une à côté de l’autre. Je les trouve assez similaires au niveau du style des dessins, du choix des couleurs qui sont assez vives et contrastées et de la narration.

De plus elles ont toutes les deux la même intention, faire rire. Se sont de petites histoires assez courtes, racontées sur le ton de l’humour. J’ai spécifiquement choisi l’édition de « Francis cherche l’amour » car je trouve le lien plutôt évident avec Kazy Kat épris d’un amour non réciproque pour la souris Ignatz. Les deux personnages sont naïfs, maladroits, joyeux et un peu idiots.

Elles me font penser aux cartoons des années cinquante. Dans les deux histoires, on retrouve un personnage central, qui est incarné par un animal. Ces héros, Francis le blaireau et Krazy le chat vivent le même genre d’aventures. Ils tentent tout ce qui est possible pour arriver à leurs fins mais souvent en vain.

Il y a souvent peu d’autre personnages intervenants dans les petits récits aux graphismes simples et dont la compréhension est facile. En quelques cases, ont comprends tout de suite ce qu’il se passe. On suit au fur et à mesures des années le même héros qui vit des aventures différentes, il y a une sorte d’attachement qui se créé.

Li Vincent

Travail réalisé dans le cadre du cours d’histoire du livre, illustration et graphisme à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, 2022.