design research

plateforme de recherches en design graphique, éditorial, multiple…

← histoire·s

1925
Calligrammes

Rose Adler, reliure des Calligrammes: Poèmes de la paix et de la guerre de Guillaume Apollinaire, 1925

15.05.2020

L’art déco est un mouvement artistique qui a impacté tous les secteurs de créations dès 1925. « Parmi les influences de l'Art déco, on trouve la peinture d'avant-garde du début du xxe siècle, la haute couture, l'égyptologie, l'orientalisme, l'art nègre, les ballets russes et le monde industriel. », nous explique Alice Caillé dans sa thèse Au seuil du livre. C’est un art total qui influence Rose Alder dans ces œuvres. Elle est, comme beaucoup de ces congénère, « une artiste touche-à-tout » et à permis à l’Art déco de se développer dans la reliure d’art.

En 1925, Rose Aldert réalise le dessin et la reliure d’une copie des Calligrammes : Poèmes de la paix et de la guerre de Guillaume Apollinaire pour la collection de Jacques Doucet. Pour cette reliure Rose Aldert, utilise différents types de cuir comme le cuir de veau et le cuir de chèvre qu’elle travaille en superposition en jouant sur les formes géométriques. On remarque l’étude de la ligne droite qui est accentué par le contour des formes en l’aluminium. « Un jeu de verticalité » est présent dans cette reliure et semble être influencé par l’architecture. Les cuirs sont teintés en deux tons de beiges différents qui permettent un contraste de couleurs pour faire ressortir les lignes principales du dessin. Les larges lignes vertes permettent de diriger notre regard vers les informations importantes du livre (titre, auteur et éditeur). La reliure est décorative, mais reste efficace à la compréhension de l’ouvrage.

Rose Aldert est reconnue pour ces reliures d’arts commandés par des bibliophiles dès 1920. Un de ces collectionneurs, Jacques Doucet, lui commanda la reliure du livre évoque précédemment en lui laissant « une liberté inégalée ». Rose Alder est aussi ébéniste, elle va créer quelques années plus tard, plusieurs boîtes à correspondances. L’une d’elle, réaliser en 1930, reflète une fois encore l’influence de l’art déco dans ses réalisations. La boîte parait simple par ça forme et sont assemblage traditionnel apparent en queue d’aronde, mais ce sont les matériaux qu’elle utilise qui la font sortir du lot. Contrairement à la reliure, Aldert utilise des matériaux rares comme le galuchat, le bois de violette et l’ivoire. Le contraste entre le bois de violette sombre et le galuchat teinté vert d’eau fait ressortir sont aspect géométrique. Il en est de même pour la poignée tournée en ivoire.

Rose Aldert utilise la reliure et l’ébénisterie comme support artistique. La reliure et la boite à correspondance sont marqué par un travail très linéaire et cela montre à quel point l’art déco à influencé tous les corps de métier de l’artisanat d’art. Dans ces deux réalisations, les couleurs sont sobres et montre la morosité de son époque des années 1930 et la guerre.

Boîte à correspondance fait par Rose Adler 1930, bois de violette, galuchat teinté vert d’eau et ivoire

Sources :

http://theses.enc.sorbonne.fr/2014/caille http://www.herringbonebindery.com/blog/2012/10/07/bookbinder-of-the-month-rose-adler-2/

Margot Jouve

Travail réalisé dans le cadre du cours d’actualité d’histoire du livre, illustration et graphisme à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, 2020.