design research

plateforme de recherches en design graphique, éditorial, multiple…

histoire·s

1886
La Poupée de Mlle Lili

Couverture de La Poupée de Mlle Lili, 1886

26.05.2022

En quoi la couverture d’un livre jeunesse de 1886 est-elle différente de celles d’aujourd’hui ?

Il s’agit ici de La poupée de Mlle Lili. Si l’on regarde l’ensemble de cette 1ère de couverture, on voit que l’image correspondant au titre – ici l’héroïne Lili et sa poupée – est placée au centre dans un petit carré. Elle est traitée de manière différente du reste, notamment car elle est en bichromie : on la voit à peine. Les ornements, eux, semblent au contraire être d’une importance capitale. C’est eux qui construisent l’image : ils sont de couleurs saturées et donnent une structuration grâce à des formes géométriques qui se croisent et s’entrecroisent. Certains des ornements ont un rapport avec l’histoire, notamment le houx, si l’on imagine que l’histoire d’un poupée se déroule à Noël. Mais d’autres semblent être purement décoratifs, tels que les rubans, les épis de blé, ainsi qu’une forme entre végétal et textile qui n’est pas même simplement reconnaissable.

L’importance de l’ensemble de la couverture ne se situe clairement pas dans la communication. Un enfant tenant ce livre entre ses mains ne saura pas quelle histoire lui sera racontée. Il semble qu’une première de couverture avait alors un intérêt presque purement esthétique.

Aujourd’hui, l’importance est (peut-être trop ?) dans la communication directe du contenu du livre, et ce surtout dans un livre jeunesse. Une centaine d’années après Mlle Lili sont publiés les livres de Martine, qui est également une petite fille dont on suit les aventures livre après livre. Si l’on prend une couverture de Martine, on comprend immédiatement ce que sera l’histoire : Martine à la ferme montre en effet Martine dans une ferme, certes en gardant quelques ornements, mais ce qui reste centré, coloré et mis en valeur, c’est la traduction picturale même du titre.

Austin Joséphine

Travail réalisé dans le cadre du cours d’histoire du livre, illustration et graphisme à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, 2022.

marginalia