design research

plateforme de recherches en design graphique, éditorial, multiple…

← histoire·s

~1880
W.H. Smith Bookstall

W.H. SMITH BOOKSTALL WARNE’S PICTURE PUZZLE TOY BOOK (c. 1880)

15.05.2020

Cette illustration nous montre l’intérieur d’une station de train à Londres. Le titre fait allusion aux librairies WH Smith qui étaient présentes dans toutes les stations à l’époque. Mais ici, malgré sa position stratégique sur le tier supérieur gauche (utilisation de la Règle des tiers), elle se fond facilement dans le décor, et on ne l’aperçoit pas immédiatement. Après avoir vu le moyen et l’arrière-plan, on se retrouve à regarder les personnages à l’avant plan. Ils sont plus saturés en couleur, et moins terne que le reste du décor. Ils attirent plus longtemps notre attention. En zoomant, on voit aussi une sorte de ligne blanche, très mince, autour de ces personnages à certains endroits. Peut être elles auraient été collées après que le décor soit fait. On voit des textures sur le sol, différent des murs et poutres. Cela apporte un plus de réalisme à la représentation.
Cette image est faite par chromolithographie à la fin du 19eme siècle, mais elle s’inspire du courant de la Renaissance et certains autres courant qui suivent.

On peut le comparer au tableau Le Mariage de la Vierge (Rapahël, 1504). Dans les deux images, on y voit une utilisation de la perspective pour donner l’illusion de profondeur dans la représentation, et aussi des personnages plus saturés à l’avant plan. La palette de couleur dans les deux images sont assez proches dans leur teinte qui sont plus chaudes, contrastant avec le bleu froid du ciel. Bien que la librairie soit le titre de l’image, on a plus d’emphases sur la narrative des personnes à l’avant plan, qui sont mis dans une composition qui diffèrent des lignes de perspective. C’est souvent le cas dans les peintures de la Renaissance qui ont redécouvert la perspective.

Yaseen Lalmahomed

Travail réalisé dans le cadre du cours d’actualité d’histoire du livre, illustration et graphisme à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, 2020.